Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > À propos de la ville > Planification et orientations > Environnement > Eau > Gestion de l'eau > Qualité

Qualité

Bilan annuel 2016 de la qualité de l'eau potable

En vertu du Règlement sur la qualité de l’eau potable adopté par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, la Ville de Québec a l’obligation de réaliser un bilan annuel de la qualité de l’eau potable sur le territoire de l’agglomération et d’en assurer la diffusion. Vous pouvez consulter le bilan annuel 2016 de la qualité de l’eau potable pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2016.

Eau potable : une excellente qualité!

La qualité de l’eau potable distribuée à Québec est excellente, que celle-ci provienne du lac Saint-Charles ou de toute autre source, comme le montre la carte des secteurs d’alimentation en eau potable.

Toute l’eau distribuée dans le réseau est préalablement traitée dans une usine de traitement. La Ville possède quatre usines de traitement d’eau potable (UTE) réparties sur le territoire. Des tests journaliers sont effectués pour s’assurer que l’eau distribuée rencontre les normes établies.

Secteurs et sources d'eau potable
Secteurs Sources d'eau potable

Beauport
UTE de Beauport

Rivière Montmorency

Charlesbourg
UTE de Charlesbourg

Rivière Montmorency, lac des Roches et rivière des Sept Ponts

Centre et Val Bélair
UTE de Québec

Rivière et lac Saint-Charles

Ouest
UTE de Sainte-Foy

Fleuve Saint-Laurent

Les sources de contaminant dans l’eau

Toute eau est susceptible de contenir une certaine quantité de contaminants provenant de la dissolution minérale, de la décomposition végétale et des activités humaines ou animales à proximité. Les contaminants peuvent être d’ordre :

  • Microbiologique : les virus, les bactéries ou les parasites provenant par exemple des rejets d’égouts, de l’élevage ou de la faune présent dans le bassin versant;
  • Chimique inorganique : les sels et les métaux d’origine naturelle ou provenant du drainage urbain, des eaux usées ou des activités agricoles;
  • Chimique organique : les composés synthétiques (ex. pesticides) et les composés organiques volatils d’origine industrielle provenant de fuites de stations-service, du ruissellement urbain, de l’usage résidentiel, des installations septiques ou des activités agricoles;
  • Radioactif : d’origine naturelle ou provenant de la production d’huiles et d’essences ainsi que d’activités minières.

Tous ces contaminants sont neutralisés ou enrayés lors du traitement de l’eau potable en vue de sa distribution.

Consulter le bilan du suivi du plomb et du cuivre dans l'eau potable pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2016.

Protéger les sources d’eau à l’échelle citoyenne

Si vous résidez sur le territoire d’un bassin versant d’une prise d’eau, vous avez un rôle à jouer dans la préservation de la qualité de nos sources d’eau :

  • En limitant l’usage d’engrais ou de pesticides afin de minimiser la contamination des eaux de ruissellement provenant de votre propriété;
  • En se départant des produits dangereux, aussi appelés RDD, de façon responsable. Ces produits, très nocifs pour l’environnement et la santé, doivent être apportés dans les écocentres où ils seront disposés de façon écologique;
  • En entretenant adéquatement votre fosse septique si votre résidence n’est pas raccordée au réseau d’égout municipal.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.