COVID-19 - Suivez l'état de situation concernant les services municipaux et les consignes aux citoyens. Plus d'informations

Fermer

Accueil / Citoyens / Propriété / Aqueduc et égout / Branchement d'eau potable en plomb

Aqueduc et égout

Branchement d'eau potable en plomb

Votre maison ou votre immeuble a été bâti avant 1980? Vous soupçonnez que votre branchement d’eau potable ou que des éléments de votre plomberie sont en plomb?

Quel est le problème?

Le plomb est un métal qui a été largement utilisé pour différents usages industriels au 20e siècle. Les immeubles bâtis avant 1980 sont donc susceptibles d’avoir des conduites en plomb.

Ces conduites ou éléments contenant du plomb libèrent des particules qui peuvent contaminer l’eau potable qui circule dans ces conduites.

La provenance du plomb dans votre eau

Les principales sources de plomb sont les entrées de service en plomb (canalisation raccordant le bâtiment aux conduites du réseau) ou la tuyauterie interne du bâtiment (soudures en plomb, anciens tuyaux en plomb, accessoires de plomberie, etc.).

IMPORTANT : Les conduites principales de distribution d’eau potable de la Ville de Québec ne contiennent pas de plomb. L’eau distribuée aux citoyens est d’une excellente qualité, exempte de toute trace de plomb. La contamination de l’eau se produit lorsqu’elle entre en contact avec de la plomberie domestique en plomb ou contenant du plomb.

Les immeubles « à risque »

Les branchements de service (entrées d’eau) en plomb ont été installés dans des résidences et des immeubles particulièrement de 1940 à 1980. Si votre maison a été construite durant cette période, et qu’aucuns travaux n’ont été effectués sur la tuyauterie depuis la construction, votre branchement pourrait être en plomb.

Les écoles et les CPE

La Ville de Québec invite les écoles, garderies et autres institutions qui ont une clientèle vulnérable à leur charge à participer à sa campagne de dépistage du plomb dans l’eau potable depuis 2008. Leur participation se fait sur une base volontaire.

Une fois les résultats connus, la Ville les transmet aux gestionnaires des établissements, avec des recommandations d’actions à prendre, si nécessaire. Lorsque des non-conformités sont décelées, la Direction régionale de la santé publique en est également avisée.

Ce sont les propriétaires et gestionnaires des bâtiments qui sont responsables d’apporter les correctifs nécessaires à leur entrée d’eau et à leur tuyauterie interne.