Accueil / Citoyens / Patrimoine / Archives / Pages d'histoire / Palais Montcalm

Archives

Palais Montcalm

La Maison de la Musique est le fruit de deux campagnes de travaux majeurs dans le domaine culturel à Québec.

Le premier Palais Montcalm

La crise économique assombrit le début des années 1930 à Québec. Pour combattre le chômage, la Ville achète la halle du marché Montcalm, édifice construit en 1877. Elle entend doter ses citoyens d’un équipement sportif et culturel moderne. Le Palais Montcalm abritera une salle d’environ 1 400 sièges, une bibliothèque et une piscine. Les coûts seront défrayés par les trois paliers de gouvernement.

La sobriété du bâtiment dessiné par les architectes Ludger Robitaille, Gabriel Desmeules et J. Léon Pinsonnault témoigne de la crise que traverse la société. Son ordonnance classique, dépouillée des ornements traditionnels, préfigure l’introduction de l’architecture moderne à Québec.

Inauguré le 21 octobre 1932 par un concert de la Société symphonique de Québec, l’édifice accueillera l’Orchestre symphonique de Québec jusqu’à son déménagement au Grand Théâtre en 1971. Au fil des ans, la salle vibrera à toutes les musiques, de l’opéra et l’opérette à la chanson française et québécoise, sans oublier les concerts rock, les spectacles d’humour et le théâtre.

Présente depuis l’inauguration, la bibliothèque de l'Institut canadien de Québec doit, en 1940, quitter les lieux réquisitionnés par l’armée canadienne pour ne jamais y revenir. En 1944, une station de la Société Radio-Canada y aménage pour trente ans. Devant des coûts de rénovation exorbitants, la piscine est fermée en 1986. Divers travaux sont entrepris en 1961, puis en 1991, pour moderniser la salle nommée en l'honneur du grand ténor québécois Raoul Jobin (1906-1974).

La renaissance du Palais Montcalm

En 2002, la Ville de Québec et le gouvernement du Québec annoncent le projet de transformer le bâtiment en une Maison de la musique. Derrière la façade intégralement conservée, la coquille de la salle de spectacles est entièrement reconstruite. Conçue spécifiquement pour la musique de concert, la salle Raoul-Jobin se distingue désormais par son acoustique exceptionnelle. Le nouveau Palais Montcalm abrite en outre un café-spectacles et un studio d’enregistrement en lien avec les deux salles. Les Violons du Roy, qui ont présenté le concert inaugural le 17 mars 2007, y résident.

Réalisé au coût de 23 millions, le Palais Montcalm a obtenu le prix spécial du jury des Mérites d’architecture de la Ville de Québec en 2007. L’œuvre du consortium M.U.S.E. est louangée par tous les artistes et mélomanes. Ces photographies soulignent quelques grands moments de son histoire.

Rédaction  : Denyse Légaré et Paul Labrecque

Sources  :
Dufour, Marie, Le Palais Montcalm, 75 ans d'émotions, Québec, Publications du Québec, 2007, ISBN 2-551-23605-3.
Isabelle Picard, « Un palais Montcalm flambant neuf ». La Scena musicale, vol. 12, no 6 (mars 2007).