Accueil / Citoyens / Réglementation et permis / Abattage d'arbres

Réglementation et permis

Abattage d'arbres

La Ville encourage les bonnes pratiques arboricoles nécessaires au maintien d’une forêt urbaine sécuritaire et en santé.

Pour abattre un arbre, un certificat d’autorisation (un permis) est généralement requis. Informez-vous à l'aide de l'Assistant-permis ou communiquez avec le personnel du 311 pour savoir si un permis est nécessaire.

Si vous prévoyez effectuer l’abattage ou l’élagage d’un ou de plusieurs arbres sur votre propriété, assurez-vous de respecter le Règlement d’harmonisation sur l’urbanisme.

Abattage d'arbres

Le contrôle de l’abattage sur les terrains privés demeure un moyen efficace pour limiter la coupe abusive d’arbres.

L’abattage d’un arbre nécessite l’obtention d’un certificat d’autorisation délivré par la Division de la foresterie urbaine et de l’horticulture.

L’abattage d’un arbre est autorisé si l’arbre est :

  • mort, dangereux ou dépérissant
  • infecté par un insecte ou une maladie donc pour éviter la transmission à des arbres sains dans le voisinage
  • constitue un obstacle à la réalisation d’un aménagement, d’une construction ou de travaux pour lesquels un permis à été délivré
  • représente une nuisance pour la croissance d’arbres voisins

Si vous prévoyez construire un bâtiment, un garage, une rallonge ou toute autre infrastructure, assurez-vous d’obtenir les permis nécessaires.

Vous avez un orme malade sur votre terrain? Consultez le Programme de soutien à l'abattage des ormes.

Élagage d'arbres

L’élagage consiste à éliminer les branches mortes, malades, mal placées, nuisibles et mal attachées à un arbre. Il vise à maintenir l’arbre en bonne santé et favorise son développement.

L’élagage doit être fait en utilisant la technique de la coupe directionnelle. La croissance résiduelle du bourgeon, du rameau ou de la branche doit être orientée en fonction de leur environnement ou de l’objectif visé.

L’élagage nécessite souvent l’intervention d’une entreprise spécialisée. Toutefois, il est possible de procéder soi-même à l’élagage d’un arbre en respectant quelques règles et techniques :

  • Pour raccourcir une branche, effectuer la coupe à l’aisselle d’une ramification. Elle jouera le rôle d’appel-sève;
  • Pour être adéquat, un appel-sève doit être vigoureux et avoir au minimum le tiers du diamètre de la branche enlevée et idéalement la moitié de son diamètre;
  • Effectuer la coupe au bon endroit favorise le compartimentage, un processus naturel de défense de l’arbre qui emmure la carie dans le bois;
  • Le collet et l’arête ne doivent pas être endommagés puisqu’ils renferment les tissus nécessaires à la fermeture efficace de la blessure.

Supprimer 50 % de la ramure d’un arbre correspond à un abattage et peut être considéré selon la réglementation comme un abattage illégal.

Écimage d'arbres

Exemple d'élagage abusif.
Exemple d’une pratique d’écimage.

L’écimage vise à diminuer la hauteur d’un arbre en coupant sa cime. L’écimage n’est pas recommandé parce qu’il occasionne plusieurs problèmes à l’arbre, par exemple :

  • nuit à la photosynthèse parce qu’un pourcentage trop élevé de feuillage est retiré;
  • peut occasionner des brûlures à l’arbre en le privant de l’ombre des branches plus élevées;
  • fait apparaître plusieurs chicots qui constituent une porte d’entrée pour les insectes et les maladies;
  • fait apparaître de nouvelles branches moins solides;
  • peut faire apparaître rapidement de nouvelles branches, l’arbre retrouve alors sa hauteur avec une densité de branches plus forte.

Supprimer 50 % de la cime d’un arbre correspond à un abattage et peut être considéré selon la réglementation comme un abattage illégal.